Sophrologie et gestion de la douleur

Sophrologie et gestion de la douleur
Paris

La sophrologie, en complémentarité de la prise en charge médicale et médicamenteuse s’avère bénéfique dans le contexte de la douleur.

Gestion de la douleur par la sophrologie

L’approche sophrologique de la gestion de la douleur repose sur un accompagnement global de la personne, elle est de plus en plus utilisée dans le traitement des douleurs chroniques aussi bien en milieu hospitalier, notamment dans les centres anti douleur, qu’à titre privé. Selon le Haute Autorité de Santé : « la douleur chronique ou syndrome douloureux chronique est un syndrome multidimensionnel, lorsque la douleur exprimée…persiste ou est récurrente au-delà de ce qui est habituel pour la cause initiale présumée ».

La douleur chronique est une douleur installée depuis 3 à 6 mois qui a tendance à limiter la liberté de l’individu qui en souffre. Cette douleur récurrente a, plus ou moins rapidement, des effets délétères sur l’humeur, provoque des problèmes d’anxiété pouvant même aller jusqu’à la dépression.

Régulation de la douleur

La pratique de la sophrologie à Paris permet de réguler à la fois l’intensité et la perception de la douleur. En leurrant le cerveau par la suggestion d’images positives, l’attention du patient se détourne de la douleur en l’amenant progressivement vers des sensations agréables. Concernant les lombalgies chroniques, il n’est pas rare qu’avec un peu d’entrainement la douleur soit comme endormie et qu’un mieux-être s’installe un peu plus à chaque séance de sophrologie. L’enregistrement des exercices proposés en séance permet de retrouver plus facilement ce lâcher prise et de réinvestir de manière autonome ces techniques de gestion de la douleur.

Sophrologie, exercices de respiration

La prise en charge sophrologique de la douleur commence par des exercices de respiration pour une meilleure oxygénation. L’intention première de la séance de sophrologie et de retrouver une respiration ample, fluide et naturelle c’est-à-dire une respiration abdominale.

 

Les personnes souffrant de douleurs chroniques ou aiguës sont pratiquement toujours en apnée, leur respiration est bloquée et localisée au niveau du haut du corps. Puis viennent les exercices de relaxation dynamique qui permettent, tout en douceur, d’accéder à la détente musculaire. Rapidement, le corps se relâche, les tensions douloureuses diminuent et les spasmes disparaissent.

 

La séance de sophrologie se poursuit par un exercice plus long de visualisation mentale. Sachant que notre cerveau ne fait aucune différence entre une image réelle et une image intensément imaginée à l’aide de nos 5 sens et que toute image mentale positive se répercute à la fois sur le corps et sur le mental, visualiser une image positive conduit à un profond état de bien-être et de lâcher-prise.

 

Le sophrologue spécialisé dans la gestion de la douleur peut alors clôturer cette sophronisation par un exercice de substitution sensoriel consistant à remplacer la sensation de douleur par une autre sensation (chaleur ou fraicheur) à l’aide de la visualisation.

Douleurs aiguës

Concernant les épisodes de douleurs aiguës, le sophrologue à Paris peut également intégrer au contenu de la séance un exercice de dissociation s’appuyant sur l’imagerie mentale pour faire sortir, en quelque sorte, la douleur du corps.

Les techniques utilisées en sophrologie pour la prise en charge de la douleur diffèrent selon l’aspect préventif ou curatif de l’accompagnement même si l’approche sophrologique comporte toujours un travail sur le schéma corporel permettant de ressentir son corps au-delà de la zone douloureuse.

La prise de conscience du corps dans sa globalité permet d’intégrer la partie douloureuse dans un tout. Découvrir que son corps n’est pas que cette douleur et que tout le reste fonctionne bien diminue le symptôme qui prend moins d’importance et la douleur diminue. L’accompagnement sophrologique permet également de prendre conscience de notre capacité à faire face à la douleur. Agir plutôt que subir est déterminant, le patient devient acteur de son mieux-être en toute autonomie.